LePalatin.com

La saison rêvée

Handball
4 Juillet 2018 20h26

Cette semaine, nous vous proposons un focus sur le club de l’ATH (Achenheim – Truchtersheim Handball). Habitué depuis maintenant plusieurs saisons à jouer le haut de tableau de la nationale 1 du Handball français, le club du Kochersberg évoluera à nouveau, pour la deuxième fois de son histoire, en D2 l’an prochain. Pour la première partie de ce sujet, retour sur la saison qui vient de s’écouler.

Au sortir d’un exercice 2016/2017 qui avait vu l’ATH finir à une très bonne troisième place de la poule 3 (le championnat de Nationale 1 féminin étant divisé en 3 poules), l’objectif de la nouvelle saison était clair : obtenir la montée. Considérées comme favorites pour accéder à la deuxième division, les filles d’Aurélien Duraffourg étaient pourtant averties du fait qu’elles devraient batailler pour atteindre cet objectif. Face à la réserve de Metz (bien que les Lorraines savaient dès le début de la saison qu’elles ne pourraient pas monter) et les Ardéchoises du Pouzin, rien n’allait être simple. Les confrontations directes entre chaque équipe valaient leur pesant d’or.

Une saison régulière presque parfaite…

Pour ouvrir la saison, rien de mieux qu’un match à domicile pour l’ATH. Malgré quelques frayeurs, les Alsaciennes disposèrent de Palente, sur le score de 22-20. La saison était dès lors lancée et les joueuses pouvaient préparer le premier choc, dès la seconde journée, face à Metz avec un peu plus de confiance. Là encore, les filles de l’ATH se montrèrent solides pour s’imposer de 3 buts, 26-23 et s’emparer de la tête de la poule. Quatre autres victoires (dont une lors du derby face à l’ASPTT) s’ensuivirent, avant un premier (et dernier) accroc sur la courte défaite à domicile face à Besançon, 26-27. Mais pas de quoi déstabiliser l’équipe qui enchaîna alors quatre nouveaux succès, notamment face au Pouzin lors de la neuvième journée, 29-26. Après une phase aller quasi-parfaite (10 victoires en onze rencontres), l’ATH s’était déjà placé comme grand favori pour accéder à l’échelon supérieur.

Difficile de faire mieux en seconde partie de saison direz-vous, mais les coéquipières de Laura Spaety parvinrent tout de même à conclure la phase retour avec un meilleur bilan. Invaincue, un seul petit match nul pour dix victoires, et l’ATH terminait logiquement en tête de son groupe. Avec 63 points, les Alsaciennes affichaient même le meilleur bilan des trois groupes de Nationale 1.

La montée en poche, elles pouvaient désormais se concentrer sur le dernier objectif de leur saison, à savoir décrocher le titre de champion de France de Nationale 1. Histoire d’apporter une cerise sur un gâteau déjà bien garni.

… Qui s’est finie en beauté

Opposées au club d’Outre-Mer du HBF Saint-Denis, les filles de l’ATH ne voulaient clairement pas laisser filer cette opportunité de décrocher une nouvelle couronne nationale. Sérieuses, appliquées mais aussi largement supérieures à leurs adversaires, elles ne leurs laissèrent aucune chance. Au final, le succès fut large, 37 à 21.



La saison pouvait donc se terminer en apothéose, avec la montée et le titre. Ainsi, les filles (et le staff) purent partir en vacances avec ce petit goût d’euphorie qu’il faudra garder pour entamer le prochain exercice à l’échelon supérieur.


Crédit photos : Guy Lagache

A propros de l'auteur

Jonathan