LePalatin.com Fins de séries

Fins de séries

Autres
10 Juin 2018 22h01

Avec ce cinquième match décisif, la série entre la SIG et Le Mans allait quoi qu’il arrive connaître son dénouement ce samedi soir. Défaits après prolongation sur le score de 79-85, les Strasbourgeois ne goûteront pas à une nouvelle finale. Là aussi une fin de série puisqu’après cinq ans à flirter avec un titre de champion qui ne leur aura pourtant jamais ouvert les bras, les Strasbourgeois laisseront les Manceaux tenter de remporter le championnat face à Monaco.

Après la très bonne performance à Antarès jeudi soir, on pensait sérieusement la SIG capable de réaliser le même type de rencontre, et ainsi rejoindre Monaco qui s’était qualifié la veille grâce à sa victoire à Limoges. Las, les Strasbourgeois ont été surpris (une nouvelle fois) par l’intensité mise par les Manceaux dans ce match #5. Au prix d’un dernier quart temps de feu, avec un David Logan en réussite, la SIG parvenait pourtant à arracher une prolongation presque inespérée.  Mais la suite n’allait pas se passer comme prévu. Même si Roméo Travis, constant sur la série, a à nouveau pesé sur le résultat final, c’est cette fois Chris Lofton qui a coulé la SIG, à coups de trois points assassins. Durant les cinq minutes supplémentaires et alors que les Alsaciens étaient en tête à moins de deux minutes du terme (74-73), il se fendait de deux tirs primés consécutifs pour donner un avantage décisif aux Sarthois (74-79). Les Strasbourgeois ne s’en relevèrent pas et leur saison s’arrêta là, dans un Rhénus comble et qui espérait voir ses protégés disputer une sixième fois consécutive le titre national.

Désormais, place à l’habituel marché d’été. L’effectif va comme tous les ans se faire chambouler et hormis les joueurs encore sous contrat (Jérémy Leloup, Olivier Cortale) ou le jeune Ludovic Beyhurst, peu d’entres eux devraient encore porter le maillot strasbourgeois à la reprise. Mais avant de penser à tout cela, place aux vacances pour se vider l’esprit et les têtes. Il y aura ensuite suffisamment de temps pour repenser l’effectif et se concentrer sur la prochaine saison où les Strasbourgeois reviendront revanchards, sans aucun doute.

Crédit photo : Clément Rebholz

A propos de l'auteur

Julien